Conseil Municipal du 15 septembre 2008

Intervention de Véronique Miquelly

au sujet de la vente du patrimoine Auriolais



Délibération n° 8


Je crois qu'on y est !

Et je crains fort que nous ne soyons qu'au début de ce que nous redoutions au moment de la campagne des élections municipales.

La réalité, c'est que le budget de notre commune est mal en point. La dette que l'on nous décrivait comme " maîtrisée ", la dette que vous avez, Mme le Maire amplifiée, et bien cette dette aujourd'hui, il faut la payer. Vous nous avez expliqué que nous ne savions pas compter. Et pourtant, aujourd'hui, il faut bien se rendre à l'évidence : on est obligé de vendre l'argenterie pour payer les factures.

Nous sommes donc très inquiets devant cette multiplication de ventes qui appauvrit considérablement le patrimoine Auriolais.

Nous prenons acte donc, et c'est ce que vous avez déclaré à la réunion d'un CIQ, que sans vendre ces biens qui font l'objet d'une délibération ce soir, vous ne seriez pas capable d'assurer vos charges.

Demain il y a fort à parier que c'est dans la poche des Auriolais que vous irez chercher d'autres compléments toujours plus importants. De nombreux Auriolais ont déjà vu leurs bases d'imposition révisées à la hausse. Et je crois malheureusement que ce n'est que le début.

Nous voterons donc contre cette délibération, pour les raisons que j'ai déjà évoquées, mais aussi parce que nous croyons que sur ce terrain que vous vendez, un aménagement de proximité à usage des riverains de Moulin de Redon eut été beaucoup plus pertinent.

Véronique Miquelly, Auriol Ensemble, Mairie Auriol, élections municipales Auriol, PLU Auriol, dette Auriol, budget Auriol, Miquelly, maire d'Auriol, Auriol, Auriol et Vous

Partager cet article

Repost 0